Privatisations en Grèce : bradage à l’italienne des Chemins de fer

| |

45 millions d’euros. Telle est la somme dérisoire versée par la compagnie italienne Ferovialia pour faire main basse sur le réseau ferré grec. L’opposition monte au créneau et accuse le gouvernement de bradage.

Par Hara Tzanavara Ferovialia, la société des chemins de fer publics italiens, détiendra prochainement 100 % du capital de la société qui exploite TRAINOSE, le réseau ferré grec, à la suite de son rachat qui devrait se faire très rapidement. L’offre, qui s’élève à 45 millions d’euros, a été acceptée par le Fonds de développement des biens de la République hellène (TAIPED). Le montant est proche des estimations faites par les experts indépendants engagés par le TAIPED. S’ensuivra un nouvel appel d’offre pour la privatisation de la société EESSTY, qui a la responsabilité de l’entretien du matériel ferroviaire roulant. Le processus de privatisation a (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous