Albanie : plus de 350 politiciens interdits de sortie du territoire

| |

Les organes de police et le pouvoir judiciaire albanais viennent d’établir une « liste rouge » de personnalités politiques soupçonnées d’entretenir des liens avec le crime organisé et la corruption. Elles toutes sont interdites de quitter le territoire. Véritable lutte contre la criminalité ou abus de pouvoir des services de renseignement ?

(Avec Shqiptari et Telegraf) — Ces mesures ont été prises conformément au rapport du 20 avril voulu et réalisé par l’OSCE et les USA, condition préalable à l’ouverture des négociations de l’adhésion européenne de l’Albanie. Fin mai, selon le journal Telegraf, la police d’État a ordonné à l’ensemble des services de police aux frontières d’interdire à des individus appartenant aux sphères politiques et publiques de sortir du territoire. Les institutions chargées de l’enquête et les organes judiciaires dotés de pouvoirs décisionnels ont établi une liste « spéciale » de personnes frappées d’interdiction de quitter le territoire albanais jusqu’à nouvel ordre, en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous