Albanie : le gouvernement des promesses non-tenues

| |

A mi-mandat, le bilan du gouvernement socialiste d’Edi Rama est bien faible. Selon l’ONG Mjaft, il n’a tenu que quatre de ses 27 promesses de campagne. Accès gratuit à la santé, lutte contre le chômage et la corruption, réforme de la justice : autant de chantiers laissés à l’abandon.

Par Belgzim Kamberi Depuis près de deux ans et demi au pouvoir, le gouvernement socialiste d’Edi Rama n’a réalisé que quatre de ses 27 promesses, relève l’organisation non-gouvernementale Mjaft. Selon le rapport de cette « Plateforme citoyenne », les promesses majeures n’ont pas été réalisé, comme la création de 300 000 nouveaux emplois, l’accès gratuit à la santé, la lutte contre les monopoles et contre la corruption dans les institutions publiques ou encore la réforme de la justice. « Ce que l’on peut constater, c’est que le taux de chômage s’élevait à 17,3 % des actifs au troisième trimestre de l’année 2015, c’est-à-dire au même niveau que (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous