Transport aérien : les drôles de comptes d’Air Serbia

| |

Le gouvernement serbe est bien décidé à faire des ristournes aux Émiratis. Belgrade a demandé à l’aéroport Nikola Tesla d’effacer les 22 millions de dollars de dettes contractées par la compagnie Air Serbia, à moitié contrôlée par Etihad. Dans le même temps, la compagnie pourrait se voir interdire de vol en Croatie.

Par Jacqueline Dérens et Laetitia Moreni (Avec Organised Crime and Corruption Reporting Project) —C’est le 30 décembre dernier que le gouvernement serbe a décidé de venir en aide à Air Serbia, détenue à 49% de la compagnie aérienne des Émirats arabes unis, Etihad. Air Serbia doit plus de 22 millions de dollars à l’aéroport Nikola Tesla, contrôlé à 83% par l’État serbe. Le 18 janvier, le site d’investigation Krik a publié un arrêté du gouvernement qui efface les dettes contractées par Air Serbia entre octobre 2014 et le 18 septembre 2015. Pour le moment, le Premier ministre Aleksandar Vučić n’a pas encore signé ce document, tout comme le directeur (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous