In memoriam : Arsen Dedić, gentleman-crooner

| |

On l’appelait l’« Aznavour yougoslave ». Le légendaire auteur-compositeur-interprète Arsen Dedić est mort lundi 17 août à 78 ans dans un hôpital de Zagreb. Malade, il avait contracté une septicémie pour laquelle il avait été hospitalisé deux semaines auparavant.

Par Jovana Papović Apprécié dans tous les pays de l’ancienne Yougoslavie, Arsen Dedić était l’un des monstres sacrés de la chanson balkanique. Ses tubes les plus populaires, comme Sve što znaš o meni, O mladosti ou Ne daj se Ines, font aujourd’hui partie de la mémoire collective. Arsen Dedić est né à Šibenik en 1938 dans une famille modeste. Ses parents l’ont d’abord forcé à faire son droit à Zagreb, mais il abandonne bien vite ce cursus pour s’inscrire à l’Académie de musique de Zagreb. La légende raconte qu’il écrivait déjà des poèmes quand il était enfant. Dans les années 1960, il décide d’en faire son métier. Il monte sur scène pour la première (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous