Kosovo : les souvenirs de Sanije Desku, sage-femme en temps de guerre

| |

Alors que la guerre et la mort ravageaient le Kosovo, une sage-femme courait d’un village à l’autre, dans les zones tenues par la guérilla de l’UÇK, esquivant les forces serbes, pour procéder à des accouchements. Sanje Desku a mis au monde plus de cent enfants durant les combats.

Par Valmira Halimi Sanije Desku a assisté à son premier accouchement en 1970, des jumeaux. Elle venait de terminer ses études d’infirmière et avait quitté Mitrovica pour Malisheva. « J’étais très contente et émue ce jour-là », se rappelle-t-elle, parce que « nous avions réussi à sauver les deux fils et la maman. » À l’époque, il était difficile de convaincre les hommes d’emmener leurs femmes chez le gynécologue, c’était aux soignants de se rendre dans les familles et les conditions étaient souvent précaires. Pourtant, c’est la guerre du Kosovo qui lui a laissé ses souvenirs les plus forts. « C’était des conditions extrêmes. D’un côté les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous