Roumanie : des élections sous le signe du nationalisme

Scandales de corruption, manifestations... Les élections du 11 décembre 2016 permettront-elles à la Roumanie de tourner la page ? Un an après la démission du Premier ministre Victor Ponta, la campagne électorale est dominée par la démagogie et la surenchère nationaliste.

Quelques repères 21,5 millions d’habitants 25% de la population sous le seuil de pauvreté 4,69 millions de retraités 4,7 millions de salariés dont 1,3 million de fonctionnaires Au moins un million de chômeurs Les personnages-clés Victor Ponta Né en 1972, chef du Parti social-démocrate. Diplômé en droit, il est lancé en politique par son mentor, Adrian Năstase. S’en suit une ascension politique fulgurante, qui le propulse à la tête du Parti social-démocrate en 2010 pour du gouvernement deux ans plus tard. En juin 2015, l’agence anti-corruption le met en examen dans une vaste affaire de corruption Klaus Johannis : Né en 1959, l’ancien maire de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous