Recensements dans les Balkans : comptes, décomptes et polémiques

La statistique est politique. Sous la houlette de l’UE, une vaste opération de recensement était organisée dans les pays des Balkans occidentaux en 2011 — mais elle a soulevé des vagues de contestation, notamment au Kosovo, en Macédoine et en Serbie. En Bosnie-Herzégovine, le recensement n’a eu lieu qu’en octobre 2013, avec deux ans de retard, et les résultats ont été rendus publics près de trois ans plus tard, le 30 juin 2016. La Macédoine n’a toujours pas pu tenir son recensement.

Derniers recensements dans les Balkans occidentaux avant 2011 : Albanie : 2001 Macédoine : 2002 Monténégro : 2003 Serbie : 2002 Bosnie-Herzégovine : 1991 Kosovo : 1981 Résultats du recensement yougoslave de 1981 : Bosnie-Herzégovine : 4.125.000 (+10.11% par rapport à 1971) Croatie : 4,601,000 (+ 3.95%) Macédoine : 1.912.000 (+ 16.07%) Monténégro : 583.000 (+10.08%) Slovénie : 1.891.000 (+9.49%) Serbie (total) : 9,299,000 (+10.09%) Serbie : 5,687,000 (+8.36%) Kosovo : 1,584,000 (+ 27.47%) Voïvodine : 2,028,000 (+3.87% Total : 22,411,000 (+ 9.20%) Résultats du recensement 2011 au Kosovo (boycotté par les Serbes) : Population totale : 1.733.872 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous