Moldavie : la rue mobilisée contre la corruption de l’État

Depuis le 6 septembre, le gouvernement moldave, accusé de corruption, fait face à une violente contestation populaire. Plusieurs rassemblements très suivis ont eu lieu dans la capitale Chișinău à l’initiative de la plateforme citoyenne Dignité et Liberté (DA) pour demander la démission du gouvernement de Valeriu Streleț ainsi que celle du président de la République Nicolae Timofti, et réclamer des élections anticipées.

L’ouvrage de référence : Un Etat en quête de nation : la République de Moldavie Par Matei Cazacu et Nicolas Trifon, Paris, Non Lieu, septembre 2010, 25 euros. Quelques dates : 30 novembre 2014 : les socialistes emmenés par Igor Dodon remportent les élections législatives avec 24 sièges contre 21 pour les communistes, 20 pour les démocrates, 19 pour les libéraux démocrates et 13 pour les libéraux. 18 février 2015 : l’homme d’affaires Chiril Gaburici prend la tête d’un gouvernement formé de démocrates libéraux et de démocrates après que son prédécesseur Iurie Leancă a échoué à obtenir l’investiture des députés. 24 février 2015 : création de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous