Réfugiés : les passages en forte hausse malgré la fermeture de la « route des Balkans »

Depuis le 8 mars, la « route des Balkans » est officiellement fermée. Après la signature de « l’accord de la honte », l’Union européenne a confié à la Turquie la défense de sa frontière extérieure. Après le coup d’État manqué du 15 juillet contre le président Erdoğan, les 27 sont inquiets. Alors que 50 000 réfugiés oubliés sont toujours bloqués dans des camps en Grèce, les passages clandestins sont en forte hausse cet été.

• Mediapart, Le Courrier des Balkans et plusieurs médias européens, des ONG et des associations lancent le 1er juillet et pour tout l’été une opération spéciale pour mieux rendre compte du drame des migrants et relayer les multiples initiatives de solidarité qui se font jour dans toute l’Europe. Retrouvez la page facebook et le compte twitter de la campagne • À découvrir : L’aventure. Les migrants africains sur la route de l’Europe Un livre de Grégory LassalleEditions Non Lieu, novembre 2014, 144 pages, 15 euros. • Retrouvez aussi notre dossier : La Grèce face au défi de l’immigration • Determination of High Risk Routes Regarding Illegal (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous