Réfugiés en Grèce : à Athènes, des tentes sur les sites des JO de 2004

| |

C’est ici qu’ont été disputées les épreuves de baseball et de canoë-kayak des Jeux Olympiques de 2004. Bradé à un fonds d’investissement dans le cadre du plan de privatisation, l’ancien aéroport athénien d’Ellinikó doit un jour accueillir des hôtels de luxe et un golf. Pour l’instant, il sert de refuge provisoire à plus de 2200 réfugiés.

Texte et photos : Marina Rafenberg Selon le ministère de l’Immigration, les retards pris dans le transfert des réfugiés du camp d’Ellinikó s’expliquent par le fait qu’il s’agirait principalement d’Afghans, impossibles à loger avec des Syriens ou des Irakiens. Ces dernières semaines, plusieurs bagarres entre communautés ont éclaté, provoquant des dégâts matériels et des incendies. Le terrain d’Ellinikó doit être privatisé pour renflouer les caisses de l’État. D’après les créanciers du pays, la Grèce doit vendre des biens publics pour une valeur de 5,3 milliards d’euros d’ici 2018. En 2014, le site d’Ellinikó a ainsi été cédé pour 915 millions d’euros (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous