Bosnie-Herzégovine : à Mostar, l’antifascisme est toujours un combat

| |

Les partisans de Tito ont libéré la ville de Mostar le 14 février 1945. Samedi, des militants antifascistes de toute la région s’étaient joints aux survivants pour célébrer cet anniversaire, alors que le cimetière des partisans de la ville est régulièrement vandalisé.

Sead Đulić se réjouit. « Cette année, nos associations ont vu leurs rangs grossir, il y a plus de jeunes. Nous essayons de montrer que l’antifascism, ce n’est pas seulement déposer des couronnes de fleurs pour commémorer les batailles de la Seconde Guerre mondiale. C’est un acquis commun de tous les peuples du monde, c’est notre acquis à nous aussi », a déclaré le président de l’Association des antifascistes et des combattants de la Guerre de libération, organisatrice de l’évènement. Une lutte d’autant plus essentielle que cet héritage est menacé, comme le prouvent les nouveaux actes de vandalisme commis dans le cimetière des partisans. « Nous nous efforçons (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous