Croatie : le démantèlement programmé des Chemins de fer

| |

La restructuration des Chemins de fer croates a commencé dès les années 1990, mais elle a été plus lente que dans d’autres pays post-socialistes. En cause : la forte résistance syndicale. Les exigences libérales européennes ont pourtant achevé de casser l’entreprise : séparation des différentes activités, fermeture des lignes non-rentables, etc. Le modèle européen de « modernisation » du transport ferroviaire a été inventé dans la Grande-Bretagne de Thatcher.

Par Jovica Lončar Les Chemins de fer croates (Hrvatske Željeznice, HŽ) sont en restructuration permanente depuis leur sortie officielle du système des Chemins de fer yougoslaves en 1991. Ils partagent ainsi le destin commun du secteur ferroviaire européen, un destin comme souvent moins commun et plus sombre à la périphérie de l’Europe. Le scénario de « restructuration » est une recette éprouvée de la Banque mondiale : elle consiste en la division d’une entreprise ferroviaire unique en trois entreprises indépendantes (Infrastructure, Fret, Transport de voyageurs), avec la séparation des « activités annexes », la diminution du nombre de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous