Bulgarie : les partis musulmans divisés entre Ankara et Moscou

| |

À six semaines des élections législatives, les musulmans de Bulgarie sont divisés entre deux partis : le Mouvement des droits et des libertés (MDL), qui vient de fêter ses 27 ans d’existence, et le parti des Démocrates pour la responsabilité, la liberté et la tolérance (DOST), créé l’année dernière. Leur différence est aussi leur ligne de scission : le MDL est pro-russe, le DOST, pro-turc.

Par Tatiana Vaksberg Le DOST ne rentrera pas au Parlement, même s’il est en mesure de faire baisser le nombre de mandats du MDL : c’est ce qu’affirmaient en janvier dernier trois instituts de sondage. L’élection ayant lieu fin mars, ces conclusions ne sont bien sûr pas définitives, d’autant plus que les sondages ont été réalisés avant que le DOST ne s’allie avec un autre petit parti « turc », historiquement proche de réformateurs anticommunistes. Enregistrée sous le nom d’Union DOST, leur coalition est la première à défier, indépendamment des partis traditionnels, le monopole du MDL sur le vote musulman. Longuement présidé par son créateur, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous