Corruption en Bulgarie : L’UE prolonge (encore) son monitoring sur la réforme de la justice

| |

Cela fait maintenant dix ans que Sofia a intégré l’Union européenne, mais Bruxelles n’a pas changé d’avis : le système judiciaire bulgare n’a pas encore atteint les standards d’indépendance requis.

Par Tatiana Vaksberg Le fonctionnement des systèmes judiciaires bulgare et roumain restera sous observation européenne en 2017. Voilà la réponse qu’a faite la Commission européenne (CE), douchant une fois encore l’espoir de Sofia et Bucarest de se débarrasser du contrôle que Bruxelles maintient depuis leur entrée dans l’UE en 2007 sur les réformes de leurs justices. En janvier 2016, le rapport de la CE, soulignait le fait que « nombre de recommandations » n’ont pas été suivies d’effets au fil des années. C’est donc toujours le même leitmotiv : les instances européennes reprochent à la Bulgarie le manque d’indépendance de sa justice et son (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous