Bulgarie : un système judiciaire toujours « sous influence »

| |

Dix ans après l’adhésion de la Bulgarie à l’Union européenne et la création du Mécanisme de coopération et de vérification (MCV), chargé d’accompagner le pays dans la réforme de son système judiciaire, Bruxelles déplore la lenteur des progrès réalisés. Juges et procureurs sont toujours sous « influence », dénonce la Commission dans son dernier rapport.

Par Tatiana Vaksberg La réforme de la justice en Bulgarie « n’avance pas aussi rapidement que l’Union européenne l’avait espéré ». Tel est le bilan des politiques menées ces dix dernières années par Sofia dans le domaine de la lutte contre la corruption et le crime organisé. Membre de l’UE depuis 2007, le pays, tout comme la Roumanie voisine, est toujours sous contrôle européen en matière judiciaire, par le biais du Mécanisme de coopération et de vérification (MCV). Dans son rapport publié le 25 janvier, la Commission européenne pointe 17 conditions à remplir pour que la Bulgarie dispose enfin d’un système judiciaire de qualité et que Sofia soit (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous