Shekulli

Berlusconi « n’aime que les jolies Albanaises »

| |

Une nouvelle fois, le Premier ministre italien, Silvio Berlusconi, a joué avec les journalistes. L’épisode a eu lieu lors d’une conférence de presse le 12 février dont le thème était la traite des êtres humains. Il a indiqué qu’il n’accepterait plus l’arrivée de migrants albanais, sauf « les jolies filles ». Présent, Sali Berisha n’a pas condamné ces propos. Le machisme basique du Premier ministre italien fait régulièrement couler de l’encre dans la presse, tantôt américaine, tantôt européenne, aujourd’hui albanaise.

Lors d’une conférence de presse avec son homologue albanais, Sali Berisha, Silvio Berlusconi s’est encore une fois fait remarquer par ses mots déplacés. Le Premier ministre albanais promettait qu’il maintiendrait tant qu’il le fallait le moratorium sur l’interdiction de l’utilisation des zodiaques qui servent à transporter les clandestins vers l’Italie : « je ne veux pas que les Albanais meurent en mer et que les trafiquants accroissent les flux migratoires vers l’Italie », disait-il. « Nous ferons une exception pour les jolies filles qu’ils amèneront », rebondit Silvio Berlusconi. Les réactions ont fusé de toutes parts dans la presse albanaise, dont les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous