Xavier Bougarel

Survivre aux empires. Islam, identité nationale et allégeances politiques en Bosnie-Herzégovine

|

Sarajevo
© Andreas Lehner / Flickr

Entre 1992 et 1995, la Bosnie-Herzégovine a été le théâtre d’une guerre sanglante, symbolisée par le siège de Sarajevo et le massacre de Srebrenica. Depuis, elle reste tiraillée entre les aspirations divergentes de ses trois communautés bosniaque (musulmane), serbe (orthodoxe) et croate (catholique). Toutefois, l’histoire post-ottomane de la Bosnie-Herzégovine n’est pas seulement marquée par la montée des idéologies nationalistes, mais aussi par la rémanence des logiques impériales. Du reste, de 1918 à 1992, la Yougoslavie fut-elle autre chose qu’un petit Empire sud-slave ?

  • Survivre aux empires Islam, identité nationale et allégeances politiques en Bosnie-Herzégovine Xavier Bougarel Editions Karthala, Paris, 2015, 384 pages, 28 euros.
  • Prix : 28.00 €
  • En savoir +

Dans ce contexte, l’histoire des musulmans bosniens reste singulière. Jusqu’aux années 1960, ceux-ci restent en effet étrangers à toute identification nationale et se replient sur leur identité religieuse. En 1968 seulement, la Yougoslavie communiste reconnaît l’existence d’une nation musulmane. Mais, dans le même temps, la modernisation accélérée de la société bosnienne se traduit par sa sécularisation rapide. En 1993, alors que la guerre fait rage, le nom national « Musulman » est abandonné au profit du nom « Bosniaque », mais la mise en avant de l’islam comme élément central de la nouvelle identité bosniaque s’accompagne de diverses tentatives de réislamisation. Finalement, les dirigeants bosniaques n’assurent la survie de leur communauté qu’en internationalisant le conflit bosnien et, jusqu’à aujourd’hui, ils restent confrontés aux paradoxes constitutifs de l’identité nationale bosniaque.

Basé sur de nombreux séjours sur le terrain et sur une connaissance intime des sources écrites, cet ouvrage constitue une analyse novatrice de l’histoire post-ottomane et post-communiste des musulmans bosniens. Il explore des aspects méconnus de la crise yougoslave, rend compréhensibles les ambiguïtés autour desquelles s’est constituée l’identité nationale bosniaque, reconstitue les transformations de l’islam bosnien, de la fin de l’époque ottomane à nos jours. Ce faisant, il renouvelle les réflexions sur les guerres et les après-guerres de l’espace yougoslave, sur la constitution des identités nationales et la force des héritages impériaux en Europe de l’Est, et sur la présence de l’islam en Europe.

Xavier Bougarel est chercheur au CNRS, rattaché au Centre d’études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques à Paris, et au Centre Marc Bloch à Berlin. Il est l’auteur de Bosnie, anatomie d’un conflit (1996) et, avec Nathalie Clayer, de Les musulmans de l’Europe du Sud-Est. Des empires aux États-nations (2013). Il a co-dirigé plusieurs ouvrages collectifs dont The New Bosnian Mosaic (2007) et Investigating Srebrenica (2012).

Table des matières
Table des matières

Introduction
1. Aux sources d’une indétermination nationale (1878-1914)
2. Les désillusions du Yougoslavisme (1914-1941)
3. U ne sinueuse quête de sécurité (1941-1945)
4. L’émergence de la nation musulmane (1945-1990)
5. Dans l’étreinte mortelle des nationalismes (1990-1995)
6. Une nation bosniaque centrée sur l’islam (1990-1995)
7. Aux marges européennes de l’Oumma (1990-1995)
8. Rêves de nation, appels d’empire (1995-2012
Conclusion