Stand Up, People : Gypsy Pop Songs from Tito’s Yugoslavia (1964-80)

|

Stand Up, People, c’est une incroyable collection de chansons pop tziganes enregistrées entre 1964 et 1980, du temps de la Yougoslavie titiste. Sans aucun doute, l’un des meilleurs disques de musique rom.

Rythmes traditionnels balkaniques mâtinés de références ottomanes, influences modernes (jazz, pop anglo-saxonne, Bollywood), cette compilation rend hommage à la diversité musicale de l’ancienne Fédération socialiste, au carrefour des cultures orientales et occidentales. Les 19 titres réunis s’affirment comme les témoins d’une époque ouverte à la modernité, mais qui gardait l’oreille ouverte aux traditions.

  • Stand Up, People : Gypsy Pop Songs from Tito's Yugoslavia (1964-80), 2013, 19 titres, Vlax Records / Asphalt Tango
  • Prix : 17.00 €
  • En savoir +

Pour en savoir plus, lire l’interview de Philip Knox :
Stand up, People : la Yougoslavie de Tito, l’âge d’or de la pop tzigane

Cette compilation est le fruit du long travail de recherche entrepris par deux collectionneurs londoniens, Philip Knox et Nathaniel Morris (Vlax Records), qui ont parcouru les Balkans de long en large pour dénicher leurs perles parmi des 45 tours oubliés. Ils ont fouillé dans les marchés aux puces, chez les artistes et même parmi l’immense collection de la Bibliothèque nationale de Belgrade. Les morceaux sélectionnés ont ensuite été patiemment restaurés et remasterisés pour leur rendre leur éclat initial.

Les morceaux de Stand up, People révèlent l’incroyable inventivité des musicens roms des années 1960-70, qui se servaient des nouveaux instruments à leur disposition (synthétiseurs, guitare électrique) pour sublimer leur répertoire traditionnel. Vous trouverez des enregistrements rarissimes du Roi et de la Reine des Tziganes, Šaban Bajramovic et Esma Redžepova, avant qu’ils ne deviennent célèbres, ainsi que des artistes moins connus, mais également virtuoses comme Muharem Serbezovski.

Philip Knox et Nathaniel Morris se sont principalement intéressés à la musique des Roms du sud de la Serbie, de Macédoine et du Kosovo, dont la musique est largement inspirée des traditions ottomanes. Ils ont notamment inclus de très rares chansons d’artistes kosovars (Nehat Gaši, Hajda Sucurija) dont une d’Ava Selimi, dont on ne connaît qu’un seul 45 tours. Pour conclure la compilation, une étonnante version pop de l’hymne tzigane Djelem, djelem par un groupe de gadjés monténégrins.

Un livret détaillé accompagne la compilation. Illustré par des photos d’archives, il explore l’histoire méconnue de ces musiciens roms pionniers. Les paroles des morceaux sont toutes traduites en anglais.