Bosnie-Herzégovine : l’art de Nebojsa Seric-Soba

| |

L’art de Nebojsa Seric-Soba relie la biographie, l’histoire individuelle, la mémoire personnelle à des paradigmes qui valent pour tous, reflétant, à la fois, la situation politico-historique et les vérités anthropologiques. Le deuil, la mort, les manipulations nationalistes forment bien sûr l’arrière-fond de cette oeuvre ancrée dans le présent. À la rencontre d’une figure montante de la jeune génération artistique de Bosnie-Herzégovine.

Par Olivier Vargin [1] Jeune artiste bosniaque de la nouvelle génération - celle de la désagrégation de la République socialiste fédérative de Yougoslavie et de la guerre civile - Nebojsa Seric-Soba (né en 1968) nous invite à découvrir, dans un art profondément lié avec son Weltanschauung, les maux d’un conflit sans précédent dans l’Europe de la fin du XXe siècle, partagés dans la mort, le deuil, la haine de « l’Autre », l’angoisse, les manipulations nationalistes, l’insécurité, l’isolement du monde extérieur, la quête d’une identité personnelle, et la responsabilité. Fondé sur ses propres expériences, l’art de Seric-Soba relie la biographie, l’histoire (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous