Deutsche Welle

Turquie : la mémoire de la Première Guerre mondiale éclipsée par la figure d’Atatürk

| |

En Turquie, la mémoire de la Première Guerre mondiale est laissée dans l’ombre au profit de celle de la Guerre d’indépendance, qui préfigurera la naissance de la République. Mais c’est surtout l’ascension du « Père des Turcs », Mustafa Kemal, que retient l’historiographie officielle.

Par Senada Sokolu et Dijana Roščić Fin octobre 1914, l’Empire ottoman s’est engagé dans la guerre aux côtés de l’Allemagne et de l’Autriche-Hongrie mais, trop faible et mal équipé pour combattre sur plusieurs fronts, il a connu la défaite. L’Empire fut démantelé puis ce fut la guerre d’indépendance turque (1919-1923) ; c’est cette dernière qui occupe une position centrale dans l’historiographie turque. Le rôle de Mustafa Kemal Atatürk y est essentiel. C’est l’un des leaders les plus importants du mouvement nationaliste des Jeunes-Turcs, qui, devenu le « père des Turcs », est considéré comme le fondateur de la République de Turquie (29 octobre 1923). (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous