Mapo

Trafic d’organes en Albanie : dans la « clinique fantôme » de Carla Del Ponte

| |

Le journaliste Ben Andoni mène l’enquête dans le village de Ripa, près de Burrel, dans le nord de l’Albanie, où des prisonniers serbes du Kosovo auraient été privés de leurs organes vitaux... Rencontre avec le propriétaire de la maison supposée du crime, un pauvre paysan dépassé par les événements, qui s’explique maladroitement sur les indices trouvés par les enquêteurs du TPI. Si rien ne peut être prouvé, une chose demeure certaine : cette région restera longtemps encore plongée dans la misère.

Par Ben Andoni Un vieil homme entre dans le salon, où nous l’attendons, l’air complètement abasourdi par toute cette histoire qui lui est tombée dessus. La vieille femme qui le suit ne parle pas et le regarde pendant qu’il parle, les bras croisés et les yeux baissés. Le vieil homme explique qu’il a écrit à tout le monde, au Président et au Premier ministre. Il s’assoit près de nous, l’air tout contrit de l’histoire qui lui est tombée dessus et qu’il ne comprend toujours pas. À trois heures et demie de route de la capitale albanaise, au bout d’une route difficilement praticable, après la ville de Burrel, nous nous trouvons en face de l’homme (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous