Peščanik

Soulèvements populaires : la nouvelle chance de la gauche des Balkans

| |

La révolte citoyenne des Balkans est-elle une révolution ? En ayant permis l’émergence d’une nouvelle forme d’organisation politique, les plénums, ce mouvement spontané incarne un motif d’espoir et d’avenir pour lutter contre l’ultra-libéralisme et le nationalisme qui gangrènent l’espace post-yougoslave. Point de vue.

Par Nikola Dedić, philosophe et historien de l’art, professeur à l’université de Niš. Dans un éditorial intitulé « Révolte ou révolution ? » publié dans Politika, le sociologue Todor Kuljić questionnait la nature de la révolte citoyenne en Bosnie. Il remet en question l’articulation des revendications vers ce que les manifestants appellent eux-mêmes l’égalité sociale et l’émancipation des classes. Sa conclusion est plutôt pessimiste : Kuljić ne comprend pas l’agitation sociale bosnienne comme une révolution de classes au sens classique du terme. Retrouvez notre dossier : Vers un printemps des Balkans ? Selon le socilogue, une révolution sous-entend (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous