SDF en Slovénie : à la découverte de la « Ljubljana invisible »

| |

Entre la rue, la prison et la psychiatrie : d’anciens sans-abris guident les touristes à découverte de la « Ljubljana invisible », celle des SDF, loin des monuments qui font d’ordinaire la réputation de la capitale slovène. Reportage au côté de Jasmina, émigrée bosnienne qui a fini par s’en sortir après six années dans la rue.

Par Tjaša Kosar Le point de rendez-vous est fixé devant célèbre la fontaine Robba (Robbov vodnjak). Mais le monument qui trône sur la place centrale de la capitale slovène, face à l’hôtel de ville, n’est pas au programme de la visite. Les sept étudiants Erasmus ne sont pas venus pour une balade touristique, mais pour une visite du « Ljubljana invisible ». En anglais. Les visites en slovène sont plus discrètes : les organisateurs de ces tours d’un genre nouveau souhaitent d’abord se faire la main avec des petits groupes de lycéens et d’étudiants. Et également quelques Slovènes actifs, précisent les Rois de la Rue, l’association d’aide aux (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous