Une épine au pied de Vučić

Serbie : les « fantômes de Savamala » hantent la mairie de Belgrade

| |

15 000 personnes dans les rues, samedi 11 juin, pour réclamer la démission du maire de Belgrade. La manifestation citoyenne, la troisième en six semaines, ne faiblit pas. Le Premier ministre Vučić a lui-même reconnu la responsabilité de la mairie dans la destruction du quartier de Savamala par des individus masqués la nuit du 25 avril. Il n’est pas exclu que dans les prochains jours des noms soient cités et que des têtes tombent.

Par Ljudmila Cvetković L’affaire des « fantômes de Savamala » a pris un nouveau tournant la semaine dernière, quand le Premier ministre serbe Aleksandar Vučić a accusé la mairie de Belgrade d’être directement impliquée dans le scandale. « Les responsables devront payer », a-t-il martelé, sans toutefois citer de noms. « Derrière ces destructions se cachent les plus hautes autorités de l’administration municipale », a déclaré le Premier ministre lors d’une conférence de presse à l’Assemblée nationale. « Je suis sûr que les responsables n’avaient pas d’intention criminelle, je crois qu’ils souhaitaient nettoyer le quartier pour l’embellir et le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous