Serbie : la Faculté d’Études islamiques de Novi Pazar, chantier de la discorde

| |

La polémique fait rage depuis plusieurs semaines à Novi Pazar. Le controversé mufti Zukorlić a lancé la construction d’une Faculté d’Études islamiques, mais la mairie fait tout pour bloquer ce « chantier illégal ». Certains musulmans de la ville se plaignent d’une nouvelle discrimination.

Par Amela Bajrović La construction illégale de la Faculté d’Études islamiques dans le centre de Novi Pazar (Sud-Ouest de la Serbie) est l’un des principaux sujets de controverse ces derniers jours dans un pays où, comme ses dirigeants ont l’habitude de l’affirmer avant chaque élection, la lutte contre la criminalité et la corruption est une priorité. L’homme à la tête de cette Faculté est un représentant du pouvoir : l’ancien mufti Muamer Zukorlić, homme d’affaires et député de la Communauté démocratique bosniaque du Sandžak (BDSZ). Mais, depuis longtemps, les autorités locales se révèlent incapables stopper les constructions illégales, ne (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous