Le Courrier de la Serbie

Serbie : hooligans et groupes ultra-nationalistes, une vraie menace

| |

1389, Obraz, Nacionalni Stroj, Naši… Une nébuleuse d’organisations groupusculaires ultranationalistes. Un recours systématique à la violence. Le Procureur de la République de Serbie a demandé vendredi, auprès de la Cour suprême, l’interdiction d’Obraz et de 1389. La Serbie est-elle donc en danger ? Qui contrôle ces groupes ? Pourquoi l’État s’est-il montré si faible ? Entretien avec Zoran Dragišić, professeur à la Faculté des Études de sécurité à Begrade.

Propos recueillis pas Philippe Bertinchamps. Photos : Marija Janković Le Courrier de la Serbie (CdS) : 1389, Obraz, Nacionalni Stroj, Naši... Qui sont-ils ? Zoran Dragišić (Z. D.) : Ce sont des groupes nationalistes extrêmes. Leur mode d’action a toujours été la violence. Leur but est de renverser la Constitution et de prendre le pouvoir. CdS : Comment sont-ils structurés ? Z. D. : Je suis sûr – sans pouvoir le prouver – qu’un groupe très influent tire les ficelles. Un groupe aux ambitions politiques fortes. Selon moi, Obraz et consorts sont contrôlés par un seul noyau. Les leaders que l’on voit à la télévision ont peu de moyens. Mais leurs (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous