Course aux armements : la Croatie et la Serbie ont-elles les moyens de leurs ambitions ?

| |

Il y a quelques jours, le vice-Premier ministre russe, Dmitri Rogozine, est venu à Belgrade les poches pleines de promesses, proposant d’installer en Serbie un centre de maintenance pour hélicoptères. Une annonce qui a mis de l’huile sur le feu alors que le climat est déjà pour le moins belliqueux entre la Croatie et la Serbie.

Par Vanja Majetić Ces derniers temps, les relations entre la Croatie et le Serbie se sont encore envenimées, après l’annonce que Zagreb pourrait s’équiper d’une batterie antiaérienne sol-air norvégienne (NASAMS - Norwegian Advanced Surface to Air Missile System). De son côté, la Serbie a répliqué qu’elle allait faire des emplettes à Moscou. Mais les deux États ont-ils vraiment les moyens financiers de leurs ambitions ? Les armées croates et serbes ont leurs budgets plombés par les modernisations annoncées et elles auront bien du mal à s’offrir les équipements en question. La Croatie aurait par ailleurs demandé à l’armée américaine de lui (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous