Serbie : à qui profite le bradage des terres agricoles ?

| |

Un amendement de la Loi sur les terres agricoles permet désormais au gouvernement serbe de vendre les terres appartenant à l’État, sans aucun appel d’offres. De quoi attiser l’appétit de grandes entreprises étrangères qui louchent sur les plaines de Voïvodine. Ce processus de privatisation opaque laisse place à toutes les malversations, pots-de-vin et autres petits arrangements entre amis.

Par Dimitrije Boarov Le 26 novembre dernier, les agriculteurs de Voïvodine ont organisé des barrages sur les routes et bloqué le Parlement serbe avec une dizaine de tracteurs, afin de protester contre l’amendement de la Loi sur les terres agricoles. Le conflit en cours est emblématique des injustices faites aux agriculteurs serbes et il permet de souligner le manque de moyens juridiques et légaux dont dispose le gouvernement de Voïvodine. Mais surtout, il souligne la corruption omniprésente au sein des processus de privatisations des conglomérats agricoles (au niveau de l’État comme des administrations locales) ainsi que l’incompétence et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous