Le Courrier de la Serbie

Serbie : à Novi Sad, la police militaire contre la culture

| |

Vendredi matin, la police militaire a investi l’ancienne caserne désaffectée Dr Arčibald Rajs de Novi Sad. Objectif : chasser les activistes de plus de 40 associations et collectifs d’artistes, ainsi que de nombreux travailleurs culturels indépendants, qui avaient pris possession de la caserne il y a quelques semaines pour en faire un « Centre social ». Ce projet était soutenu par de nombreux artistes. Le collectif entend poursuivre ses activités.

Par Jovana Papović Malgré les promesses de soutien de la municipalité - formulées par Andrej Bursać, membre du conseil municipal et responsable du pôle culturel, qui avait notamment évoqué un plan d’action pour donner un statut légal à ce nouveau centre culturel dans le courant de l’année 2012, l’accès à cet espace vide en voie de privatisation est désormais interdit. « Vers dix heures du matin, des hommes de la police civile et de la police militaire sont entrés dans les locaux, ils ont contrôlé nos papier d’identité et nous ont demandé de quitter les lieux, ils étaient un peu plus ’fermes’ que d’habitude et nous avons compris que nous n’avions (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous