Vreme

Serbie : à Kruševac, « personne n’est raciste »

| |

Le 16 octobre dernier, le match de football Serbie-Angleterre (-21 ans) à Kruševac avait dégénéré en bagarre généralisée, les Anglais accusant les Serbes d’insultes racistes, les locaux parlant quant à eux de « provocations » du joueur britannique Danny Rose. Le Premier ministre britannique David Cameron a exhorté la Fédération européenne (UEFA) a prendre des sanctions et deux joueurs serbes ont été suspendu durant un an de toute compétition internationale par la Fédération serbe de football. A Kruševac pourtant, on se défend de tout racisme...

Par Mirko Rudić « Mais de quel racisme parle-t-on !? A Kruševac tout le monde adore le petit Regan [1] et il est bien noir, non ! Et alors, il est où le racisme ? ». Retrouvez notre dossier : Serbie : hooliganisme et extrême droite, une menace constante Un quadragénaire assis à la terrasse d’un café de laquelle on peut voir le monument dédié au héros kosovars crie presque en revenant sur l’affaire. Tout le monde veut donner son avis. Tous, ils ont bien vu le majeur de Danny Rose [2]. Ils maudissent les Anglais et encensent leur petit Regan. Son nom est Obeng, il est né il ya 18 ans au Ghana. Il n’est pas le seul joueur de couleur jouant (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous