Réfugiés : les cargos-poubelles de la mafia syrienne de Roumanie

| |

À qui profite le juteux business du trafic des migrants en Roumanie ? Huit journalistes d’investigation ont enquêté sur les cargos-poubelles qui transportent les malheureux qui cherchent à rejoindre l’Europe. Ce vaste réseau criminel impliquerait des membres de la diaspora syrienne de Roumanie. Le Courrier des Balkans a rencontré Cătălin Prisăcariu, qui a révélé l’affaire du Blue Sky M.

Propos recueillis par Julia Beurq Le Courrier des Balkans (C.d.B.) : La nuit du 30 décembre 2014, le Blue Sky M, un vieux cargo-poubelle de 38 ans manquait de s’écraser près du port italien de Gallipoli. Il était parti de Turquie, avec son bord 768 Syriens et Kurdes qui avaient déboursé chacun entre 4 500 et 6 000 dollars pour embarquer. Quel lien cet événement a-t-il avec la Roumanie ? Cătălin Prisăcariu (C.P.) : Nous avons réussi à retrouver la trace des derniers propriétaires connus du Blue Sky M. Elles remontent vers la diaspora syrienne de Roumanie, très active dans le secteur maritime. Pendant longtemps, ce cargo était la propriété (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous