Roumanie : la « génération 1989 » se souvient-elle encore de Ceauşescu ?

| |

Que signifie encore le communisme pour la génération née en 1989 ? Alors que la société roumaine reste divisée sur les interprétations de la « révolution » qui a chassé Ceauşescu du pouvoir, la jeunesse se désintéresse largement du passé. Dans un pays en « transition permanente », l’avenir se présente avant tout sous la forme de la réussite individuelle.

Par Davide Sighele et Francesco Martino La galerie d’art Andreiana Mihail est une petite maison située non loin de la Gare du Nord, la principale gare de chemin de fer de Bucarest. Par dessus la petite grille qui l’entoure, on aperçoit les outils de jardinage du voisin. La galerie se divise en quatre pièces. Les murs sont blancs, du parquet recouvre les planchers. Dehors, des enfants jouent dans la rue ; quelques passants, chargés de sacs de courses, rentrent chez eux après leur journée de travail. Mihai nous accueille sur les marches de l’entrée, les mains dans les poches. Une barbe de quelques jours et un sweat à capuche lui donnent un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous