Roumanie : l’Eglise orthodoxe tentée par le démon de l’intégrisme

| |

Moines en révolte, pétitions de fidèles, les courants intégristes de l’orthodoxie roumaine sont vend debout contre la (timide) participation de l’Eglise aux initiatives oecuméniques engagées par le Patriarcat oecuménique de Constantinople. Et les médias, volontiers bouffeurs de curés, ne s’interrogent guère sur les dérives idéologiques de fond de l’institution ecclésiale. Analyse.

Par Nicolas Trifon Le scandale couve au sein de l’Église orthodoxe roumaine, nous apprennent les médias roumains, qui font état de l’envoi par des ecclésiastiques de lettres de protestation et d’ultimatums adressés à leurs supérieurs hiérarchiques. La révolte est partie de plusieurs monastères de la région de Moldavie roumaine. Plusieurs moines-prêtres ont signé le 10 août une pétition lancée par 4500 prêtres et fidèles adressée à sa sainteté Teofan, archevêque de Iaşi et métropolite de Moldavie et de Bucovine. Ils lui demandent d’« apporter la preuve de l’orthodoxie de l’Église tout entière en se retirant sa signature apposée à Crète, en abjurant (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous