Le Courrier de la Bosnie-Herzégovine

Réconciliation en Bosnie : l’éducation aurait du être une priorité

| |

Le système éducatif de Bosnie-Herzégovine est un labyrinthe institutionnel, truffé de querelles politiques et de malentendus historiques. Pourtant, il s’agit d’un domaine majeur pour réconcilier la Bosnie : si la paix et l’unité ne sont pas mises en valeur dans les écoles, où va le pays ? Pour y voir plus clair, nous avons interrogé Claude Kieffer, directeur du département de l’éducation au sein de la mission de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Bilan des courses : il semble qu’il faudra encore attendre bien longtemps pour qu’on apprenne aux enfants serbes, croates et bosniaques de Bosnie qu’ils ont un passé, et donc, un avenir commun.

Propos recueillis par Mariama Cottrant Le Courrier de la Bosnie-Herzégovine (CdBiH) : Où en est la reconstruction des écoles en Bosnie-Herzégovine ? Peut-on dire que chaque enfant a accès à une école ? C.K. : Oui, mais je crois qu’ils changent d’avis lorsqu’ils entendent le discours des partis nationalistes, qui avant chaque élection appuient sur le même bouton : « si vous ne nous élisez pas, vous tomberez dans les mains de nos ennemis, et qui vous défendra ? ». Cela marche à tous les coups. C’est comme un réflexe : l’électorat réagit toujours de la même façon, et les partis font toujours la même chose. Au lieu d’être des guides et d’éclairer (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous