Monténégro : le Njegoš, un poète « génocidaire » ?

| |

Le Monténégro voulait créer un nouveau jour férié en l’honneur du prince-poète Petar II Petrović Njegoš, mais le nouveau gouvernement de Duško Marković a remballé son projet, en raison de l’opposition du Parti bosniaque, qui détient la clé de la majorité... Décryptage d’une polémique littéraire, historique et politique.

Par Dimitrije Jovićević Le gouvernement monténégrin avait annoncé avec emphase son intention de créer un jour férié en l’honneur de Petar II Petrović Njegoš (1813-1851), prince-évêque du Monténégro, considéré comme le plus grand poète des terres slaves du sud. Puis, le projet a été brusquement abandonné, sans explication officielle. Le cabinet du Premier ministre Duško Marković a finalement indiqué aux médias que ce blocage provenait des réticences du Parti bosniaque (BS), membre de la nouvelle coalition. Deux siècles après sa naissance, l’œuvre du Njegoš alimente encore polémiques et controverses. Petar II Petrović Njegoš a marqué l’être spirituel, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous