Enseignants au Monténégro : connaître l’orthographe compte moins que les relations

| |

Les places dans l’enseignement sont chères au Monténégro. Pour obtenir un poste, être qualifié ne suffit pas. Ce qui compte, c’est d’avoir des relations bien placées. Quitte à ce que les élèves se retrouvent avec des professeurs qui ne maîtrisent pas l’orthographe.

Par Predrag Nikolić Depuis vingt ans, il est impossible de trouver un poste dans l’éducation sans accord préalable du parti au pouvoir, le DPS. Les pré-requis ne sont pas très clairs mais ce qui est sûr, c’est que la maîtrise de l’orthographe ne semble pas essentielle. Récemment, c’est l’histoire d’une mère de Podgorica, qui a découvert des notes dans le cahier de sa fille, bourrées de graves fautes d’orthographe et de syntaxe. Problème, c’est la maîtresse de sa fille qui était l’auteur de ces courtes phrases. Buzz sur les réseaux sociaux Cette mère d’élève a posté une photo du cahier de sa fille sur les réseaux sociaux. La photo a fait le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous