Serbie : la privatisation des chemins de fer, déraillement annoncé

| |

Aleksandar Vučić l’a annoncé : les chemins de fer serbes doivent être « restructurés » d’ici fin 2016, avant d’être privatisés. Le premier sacrifié sera le fret, « l’activité la plus rentable ». Analyse d’une stratégie économique à court terme, menée au mépris des usagers et des finances publiques.

Par Marija Jakovljević Le Directeur général des Chemins de fer serbes (ŽS), Dragoljub Simonović, a interdit à quiconque de s’exprimer sans son accord dans les médias sur la situation de ŽS sous peine de poursuites et de licenciement pour faute professionnelle.. L’opinion publique serbe se voit ainsi privée de toute possibilité d’information sur la situation des Chemins de fer, une entreprise publique pourtant financée par l’argent des contribuables. Le Premier ministre Aleksandar Vučić a quant à lui déclaré qu’il fallait procéder d’ici la fin 2016 à une restructuration de l’entreprise, et séparer les activités de transport de passager, fret et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous