Prisons en Moldavie : le théâtre, une échappatoire ?

| |

Comment échapper à l’enfer de l’enfermement carcéral ? Le théâtre serait-il une porte de sortie ? Dans la prison de Rezina, en Moldavie, un projet artistique impliquant des détenus a vu le jour. Reportage.

Par Francesco Bruso Une première porte s’ouvre et se referme aussitôt après notre passage. Suit un long couloir qui nous conduit à une porte en bois, puis à une troisième porte, d’où l’on aperçoit les grilles de la cour de promenade. « Tu sais, je me reconnais beaucoup en Hamlet. C’est comme s’il racontait tout ce que j’ai enduré, tout ce qui m’a conduit ici... » De portes en portes, nous rejoignons les escaliers menant au troisième étage. Il y fait de plus en plus sombre, à mesure qu’on s’avance dans ce paysage encadré de cellules. « Mais Hamlet, ce pourrait être tant de choses encore. Cette pièce est avant tout la représentation d’un conflit (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous