Première Guerre mondiale : le calvaire des soldats austro-hongrois capturés par la Serbie

| |

En 1915, quelque 80 000 hommes sont faits prisonniers par les Serbes lors d’une grande offensive de l’Armée austro-hongroise. À l’automne, l’armée de Pierre 1er bat en retraite vers l’Adriatique. Pour les captifs, commence une longue marche forcée à travers les Balkans, vers l’île italienne d’Asinara. Seuls 6 000 d’entre eux survivront à cet épisode méconnu de la Première guerre mondiale.

Par Mehdi Chebana Le musée départemental de Mureş, dans le centre de la Roumanie, accueille depuis le 25 janvier une exposition consacrée à l’histoire méconnue des soldats de l’Empire austro-hongrois capturés en 1915 par l’armée serbe. Intitulée « Les soldats fantômes de l’Île aux Ânes », elle est le fruit du travail de deux chercheurs hongrois qui ont rassemblé une somme importante de documents, de témoignages et de photographies et sont retournés sur les traces de ces prisonniers de guerre. Anita Major et Gabor Margitta racontent comment le Royaume de Serbie a capturé quelque 80 000 soldats hongrois, autrichiens mais aussi roumains et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous