Monitor

Porto Montenegro, carrefour de la prostitution de luxe (3/3)

| |

Le Monténégro est de longue date un carrefour dans les routes balkaniques de la traite des êtres humains. Depuis quelques années, une nouvelle destination est apparue : Porto Montenegro, l’immense marina de Tivat, où des agences spécialisées « fournissent » les propriétaires et les passagers des yachts de luxe. Les prostituées viendraient principalement de Belgrade. Suite de l’enquête.

Par Tufik Softić Depuis longtemps déjà, le Monténégro est un pays de transit pour les réseaux internationaux de la prostitution et de la traite des êtres humains. Il y a un an, nous écrivions sur les réseaux créés par les proches de Naser Kelmendi, l’un des principaux chefs balkaniques du trafic des stupéfiants, en évoquant notamment le rôle de Naser Sadrija, qui fait passer par le Monténégro des prostituées ukrainiennes destinées au marché du Kosovo. Cet été, la Macédoine a lancé une grande opération contre la traite des êtres humains, interpellant 46 femmes, dont 22 Serbes et une ressortissante monténégrine. Cette dernière explique que la plupart des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous