Économie : les filets percés de la pêche monténégrine

| |

Des bateaux hors d’âge, des professionnels qui exercent sans licence, l’arrivée de dangereuses espèces invasives : le secteur de la pêche est en crise au Monténégro, alors que le petit pays pourrait tirer profit des incroyables richesses halieutiques de son littoral. Tour d’horizon de Kotor à Ulcinj.

Par Mustafa Canka « La mer est une source de nourriture essentielle pour l’avenir du Monténégro ». Aleksandar Joksimović est le chef du laboratoire halieutique de l’Institut de biologie marine de Kotor et le principal négociateur monténégrin du chapitre « pêche » avec la Commission européenne. Pour lui, pas de doute, marins et pêcheurs auront un grand rôle à jouer pour le futur développement du pays. Que la pêche soit une chance pour le Monténégro, le ministre des Affaires européennes, Aleksandar Andrija Pejović, en est également convaincu. « L’industrie de la pêche et le tourisme représentent les deux secteurs essentiels du développement (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous