Patrimoine en Bulgarie : le « Vieux Sofia », les communistes et le kitsch en carton-pâte

| |

L’élite bulgare désespère de voir l’« authenticité » du Vieux Sofia disparaître sous des décors de carton-pâte et des monuments de mauvais goût. Et préfère blâmer le passé communiste, plutôt que les intérêts des investisseurs immobiliers.

Par Žana Coneva En Bulgarie, les batailles au sujet l’espace public ont, par le passé, principalement été menées par des défenseurs de l’environnement. Ce n’est que récemment que sont apparus de nouveaux acteurs, les mouvements de protection du patrimoine urbain. Les objectifs des uns et des autres se recoupent en partie : la peur que des projets immobiliers ne détruisent des milieux naturels est comparable à celle de la disparition d’un patrimoine urbain authentique. C’est dans le centre de Sofia que les antagonismes entre secteur immobilier, manifestants et autorités se font le plus sentir. La capitale est en effet le théâtre d’un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous