Croatie : une irrésistible dérive fasciste ?

| |

Depuis quelques mois, la Croatie est entrée dans une spirale dangereuse. Des saluts oustachis sont scandés dans les stades, des néo-Chemises noires défilent dans les rues de Zagreb et le ministre de la Culture est un historien révisionniste, proche des courants néo-nazis. Face à cette déferlante, le gouvernement reste sourd et prétend rejeter « toutes les formes de totalitarisme ». Mais se développe-t-il véritablement en Croatie plusieurs formes d’extrémisme ?

Par Ines Šaškor " title="© FAH" /> Les incidents à teneur fasciste sont depuis quelques temps devenus monnaie-courante en Croatie. On s’ennuierait presque à les commenter. Quand un nouvel épisode de ce type secoue la scène publique, la plupart des citoyens ne font que gloser en passant : « Oh, encore des clameurs dans les stades… ». Que doit-il arriver pour que quelqu’un réagisse ? Sommes-nous en train de nous engourdir comme la grenouille de la fable, qui se laisse ankyloser dans l’eau qui chauffe à petit feu, avant de finir ébouillantée ? Lors du récent match de football Croatie-Israël à Osijek, les supporters croates ont entonné le salut (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous