Le Courrier des Balkans

Moldavie : la Transnistrie prise au piège de la guerre en Ukraine

| |

Alors que les Ukrainiens doivent se rendre aux urnes dimanche mais que des combats se poursuivent dans le Donbass entre les forces gouvernementales et les séparatistes pro-russes, c’est l’inquiétude qui domine en Transnistrie. La petite république sécessionniste russe de Moldavie craint la déstabilisation de la région, alors que son économie souffre déjà de la fermeture des frontières.

Par Jean-Arnault Dérens et Laurent Geslin Une immense statue de Lénine se dresse dans le centre de Tiraspol, en face du Soviet suprême. Certes, les couloirs de l’université sentent le vieux parquet, et les tableaux d’honneur placardés dans les couloirs ont le goût suranné de temps révolus. Mais la « République moldave du Dniestr » n’est pas qu’un « conservatoire de l’époque soviétique », selon l’expression consacrée et un poil dédaigneuse des Occidentaux de passage. La Transnistrie, c’est une bande de terre coincée entre la Moldavie et l’Ukraine, un régime autoritaire qui survit grâce à l’aide de Moscou, depuis sa sécession de la Moldavie en 1991. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous