Le Courrier de la Serbie

Minorités nationales en Serbie : que faire pour protéger les droits de la personne ?

| |

Le système de protection des minorités nationales en Serbie n’est pas une nouveauté. Déjà, pendant la Yougoslavie titiste, les communautés jouissaient d’un droit constitutionnel qui assurait la préservation de leur culture, de leur langue et de leur identité. La dissolution de ce pays a changé la donne : les peuples ont perdu leur statut constitutionnel et sont devenus des minorités nationales. Quelle est la situation en Serbie aujourd’hui ? Entretien avec Svetozar Čiplić, ministre des Droits de l’homme et des minorités.

Propos recueillis par Marko Tasić. Photos : Marija Janković. Découvrez notre cahier « « Petits peuples » et minorités nationales des Balkans » Un cahier de 260 pages, 12 euros Comment peut-on être Goran, Lipovène ou Gagaouze ? Qui sont donc les Turcs Juruks de Macédoine ? Les Saxons de Roumanie ? Les Aroumains et les Pomaks de Grèce et de Bulgarie ? Comment cohabite-t-on aujourd’hui en Voïvodine, dans la Vallée de Preševo ou en Slavonie orientale ? Quelle est la situation des minorités en Albanie ou au Monténégro ? À ces mille questions, ce cahier apporte des réponses complètes, des éclairages inattendus, les meilleurs des reportages (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous