Le Courrier des Balkans

Mémoire de la Première Guerre Mondiale : Đorđe Mihailović, le gardien du cimetière serbe de Thessalonique

| |

« Ce n’est pas un travail, c’est une vie », a l’habitude de dire Đorđe Mihailović. Âgé de 86 ans, le vieux gardien du cimetière militaire serbe de Thessalonique constitue à lui tout seul petit pan de l’histoire de la Première Guerre mondiale. Portrait.

Par Ph. B. / Photos : Laurent Geslin Véritable « mémoire vivante » de l’Expédition de Salonique, il affirme connaître par cœur le nom et l’histoire de la plupart des quelque 7 500 soldats serbes tombés tout au long du front, d’octobre 1915 à septembre 1918, dont les restes ont été inhumés dans cette terre rocailleuse. « C’est ma famille », se plaît-il à dire. « Aujourd’hui, je connais même le nom et l’histoire de leurs enfants et petits-enfants. » Đorđe Mihailović est né à Thessalonique en 1928. Il est le dernier descendant mâle de la dynastie des gardiens du cimetière de Zeitenlik. Son grand-père Sava, un volontaire serbe, en fut le premier. Il recueillit (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous