Macédoine : comment le VMRO-DPMNE de Nikola Gruevski est devenu l’un des partis les plus riches d’Europe

| |

Le Bureau du Procureur spécial vient d’ouvrir une nouvelle enquête sur le VMRO-DPMNE, sur des soupçons de corruption et d’enrichissement personnel de ses membres. Le parti, au pouvoir sans interruption depuis 2006, aurait réussi à s’enrichir au point de devenir une des formations politiques les plus riches d’Europe.

Par Jasna Koteska [1] En psychanalyse, on appelle un comportement de déni « processus d’abolition de la temporalité ». Le VMRO-DPMNE reconnaît ainsi que la criminalité à grande échelle s’est imposée dans ses rangs, mais n’y voit aucun problème. Le parti de Nikola Gruevski a établi un système dans lequel il se considère comme porteur d’un « renouveau » nécessairement progressiste, alors que tout ce qui a pu exister jusque-là est automatiquement identifié comme « régressif ». Dix ans de propagande ont produit leur résultat et le VMRO-DPMNE se présente comme le parti du renouveau et de la renaissance. Du passé, faisons table rase ? Certains pays (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous