Macédoine : les réfugiés et le grand exode de la population

| |

Placée sur la « route des Balkans », la Macédoine a vu un million de réfugiés traverser son territoire en 2015. Dans le même temps, le pays se vide de sa population. Une émigration massive bien utile pour le gouvernement : les transferts de fonds de la diaspora permettent à la société de « tenir », et elle permet de masquer la réalité du chômage massif qui frappe le pays.

Par Adela Gjorgjioska Depuis début mars, la Macédoine a fermé ses frontières aux réfugiés, comme les autres pays de la « route des Balkans ». Elle semble avoir oublié que, jusqu’en 2009, les citoyens de ce pays étaient, eux aussi, limités dans leur liberté de mouvement, en raison du système des visas. Malgré cela, malgré l’incessante émigration des citoyens macédoniens (plus de 600 000 personnes auraient quitté le pays depuis les années 1990), les autorités n’ont pas essayé de montrer de la solidarité avec les réfugiés. Selon le rapport d’Eurostat publié fin janvier, depuis 2010, 58 713 citoyens macédoniens ont reçu un permis de résidence ou de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous