Il est urgent de se souvenir de Kiro Gligorov, le « père » de la Macédoine indépendante

| |

Le 1er janvier 2012, Kiro Gligorov disparaissait. Cinq ans plus tard, la mémoire du président qui guida la Macédoine vers l’indépendance et lui évita la guerre a sombré dans les oubliettes de l’histoire. Parce que son passé yougoslave le discrédite aux yeux des nouveaux maîtres du pays ?

Par Katerina Blaževska La Macédoine, ou du moins certains de ses dirigeants, sont en train de créer une nouvelle forme de culture : celle de l’oubli. Qu’il est étrange et absurde de constater que le centre de Skopje ait été transformé, par le projet Skopje 2014 du VMRO-DPMNE, en musée à ciel ouvert, mais un musée qui occulte sciemment une partie de son histoire. Ni le marbre, ni le bronze, malgré les millions dépensés, ne sont en effet la garantie d’une lecture apaisée de l’histoire. Preuve de cette vision sélective : l’oubli dans lequel est plongé Kiro Gligorov, premier président de la Macédoine indépendante, disparu il y a tout juste cinq (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous